Fédération Compagnonnique TOULOUSE

L’abeille, Anglet compose un nouveau couplet*

Depuis le 13 juin 2017, le centre de formation des Compagnons du Tour de France d’Anglet, installé aux Landes de Juzan accueille un essaim dans une ruche kenyane (horizontale) fabriquée en atelier. Retour sur cette aventure.

En juin 2016, les formateurs cherchent un projet susceptible de fédérer l’enseignement général et les ateliers pour les jeunes du Dispositif d’Initiation aux Métiers en Alternance (DIMA). Ils imaginent alors une action autour de l’abeille, symbole cher aux Compagnons. Le projet était né, restait à le concrétiser.

Début septembre 2016, la classe du DIMA intègre le CFA et visionne un documentaire sur le déclin des abeilles. Xavier Hourcade, formateur à l’initiative du projet en vient à poser l’innocente question de savoir ce qu’on pourrait faire pour lutter contre ce phénomène, un jeune répond : « fabriquer une ruche ». Bingo !

Dès lors, le centre de formation s’est lui-même transformé en véritable ruche tant le projet suscite l’engouement de tous: visite du rucher école de Cambo-les-Bains, maquette papier au 1/10, panneaux d’information sur les abeilles, patron en carton échelle 1/1, fresque pixel art, étude technique, visite d’une exposition sur la communication animale, réalisation des pièces complexes, fabrication d’une abeille géante de 2 m, usinage et montage, peinture naturelle, confection de pièges à frelons, toit en zinc, installation des essaims, participation à la manifestation organisée par la ville de Bayonne « L’abeille notre précieuse sentinelle ».

La fabrication des ruches a ainsi rythmé l’année des jeunes du DIMA et la vie de tout le centre de formation. Chaque atelier, chaque formation s’est engagé dans ce projet et a pu exercer ses savoir-faire pour s’inscrire dans cette dynamique créée par et pour l’abeille.



Le projet avance...

Aujourd’hui, un an après le lancement du projet et un mois et demi après l’arrivée des abeilles au centre de formation, la fugue du second essaim (si, vous avez bien lu !) vers d’autres horizons est déjà oubliée. La ruche, visible depuis la passerelle vitrée de la galerie des métiers qui surplombe les ateliers, provoque l’émerveillement quotidien de tous les utilisateurs du centre de formation, apprentis, stagiaires, personnel de l’établissement ou simples visiteurs.

L’aventure annoncée dans les propos liminaires de cet article est devenue une odyssée, chaque ouverture de la ruche une épopée ! Les piqûres demeurent peu nombreuses mais leur manifestation parfois spectaculaire et leur souvenir toujours vivace. Précisons que les abeilles choisies, de souche allemande ou danoise, sont particulièrement dociles et adaptées à un lieu comme le nôtre qui reçoit du public. Certains formateurs ont aussi montré une remarquable dextérité dans une discipline injustement méconnue, l’exécution du frelon asiatique à la raquette de badminton ! À la rentrée, il faudra lutter contre le varroa, un parasite particulièrement coriace, mais l’essaim semble suffisamment fort pour lui faire face et nous offrir une première récolte de miel au printemps 2018.

La découverte fascinante de l’univers des abeilles provoque notre admiration et nous conduit à une humilité de bon ton quand on mesure leur force de travail, leur discipline, leur solidarité, leur tolérance et la perfection de leur ouvrage, autant de valeurs qui nous rassemblent et qui nous animent auprès des jeunes que nous encadrons.

La présence de cette ruche nous invite à considérer notre environnement avec un œil nouveau pour nous orienter vers des pratiques professionnelles compatibles avec ce que la nature nous offre de plus beau. Cette ruche nous incite aussi à partager ce plaisir avec vous dans ce journal qui nous réunit et nous permet de continuer le voyage.

Nicolas Raymond, formateur français et histoire géographie.

* L’Abeille est un chant compagnonnique populaire sur le tour de France, écrit par Jean-François Piron (1796-1841), dit Vendôme la Clef des Cœurs, compagnon blancher chamoiseur du Devoir. Il fait un parallèle entre l’abeille industrieuse et le compagnon.


Interview d’Anthony Lizandier, formateur menuisier

Le projet initial prévoyait de fabriquer les ruches avec du bois de palettes. Pourquoi as-tu préféré utiliser un autre matériau ?

Anthony : Afin de pouvoir faire une réalisation correcte et de manière professionnelle, il me semblait nécessaire de profiter des outils dont nous disposons pour effectuer un vrai ouvrage de menuiserie sans faire « du bricolage » avec des matériaux de récupération.

Peux-tu nous parler de la manière dont les jeunes du DIMA ont participé à la fabrication des ruches ?

Anthony : Les jeunes qui ont participé à cette réalisation ont montré un réel enthousiasme durant toutes les étapes. Je pense que ce projet a été fédérateur et a permis à ces élèves de réaliser quelque chose de A à Z, de manière concrète. Il était important pour eux de trouver une certaine reconnaissance à travers l’aboutissement de cet ouvrage qui, je pense, leur a permis de prendre confiance en eux.

Une ruche accueille un essaim particulièrement actif qui a immédiatement adopté son nouvel habitat. Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Anthony : C’est un projet qui a demandé beaucoup de préparation et qui nécessite donc un réel investissement étant donné qu’il se cumule avec nos autres missions de formateur. Le bilan reste très positif, le projet était déjà intéressant avant même l’arrivée des abeilles et nous sommes tous satisfaits d’être allés jusqu’au bout.

Au final, que ce soit pour moi ou les jeunes, c’est gratifiant de savoir que les abeilles s’y sont installées confortablement et que leur génie opère avec ardeur !


L’actualité de la Fédération
Compagnonnique

+

Taxe d’Apprentissage, campagne 2018 : pensez Compagnons du tour de France !

La Taxe d’Apprentissage que vous verserez en février prochain, peut servir à former vos futurs employés, l’avenir de nos métiers.

15 January 2018

+

Les Jeudis des Fédés

Dorénavant, chaque trimestre nous vous proposons un rendez-vous, en fin de journée, pour vous présenter un ou des sujets qui touchent l’univers de la construction passive : première rencontres à Lyon et Toulouse.

29 October 2017

•••Voir toutes les news


X

Résultats de la recherche

  • Aucun résultat...

Dans les formations

  • Aucun résultat...